Amicale du CSBlog

Musée du SP 68

Patrimoine: Les pompiers auront leur musée en 2014

Plus de dix ans après la fermeture du musée de Mulhouse, un nouveau musée du sapeur-pompier devrait ouvrir l’an prochain dans un ancien site industriel de Vieux-Ferrette, dans le Jura alsacien.

  

Dès 2011, le projet avait fait l’objet d’une signature de convention entre l’Union départementale des sapeurs-pompiers (UDSP) et la société Pneumatex, qui avait cessé son activité sur le site de Vieux-Ferrette en supprimant 25 emplois. « On cherchait un local depuis une dizaine d’années dans tout le département » , rappelle Alphonse Hartmann, président de l’UDSP depuis 1994 et président de l’association des Amis du musée du sapeur-pompier (AAMSP). Objectif : revitaliser ce site industriel tout en offrant un écrin de choix à la riche collection de l’UDSP, riche de près de 260 véhicules d’époque.

Retardée pour cause de lourds travaux de mise aux normes, l’ouverture est finalement attendue pour l’an prochain. Mais les bénévoles ont commencé à installer la belle collection qui garnira l’ancien site industriel sundgauvien. Entre l’aménagement des locaux, l’installation et la réfection des véhicules, voilà près de deux ans que les membres de l’association des amis du musée du sapeur-pompier enchaînent les heures dans l’ancienne usine. Entre 120 et 150 véhicules de secours du début du XXe siècle aux années soixante, des pompes à vapeur d’époque, mais aussi des casques, uniformes, photos ou autre pompe à bras seront présentés au public dans deux halls d’exposition.

L’objectif est de permettre une rotation avec le reste de la collection pour faire vivre pleinement cet espace de 2 500 m² dédié à l’histoire des soldats du feu de France et d’ailleurs.

D’ici l’an prochain, les matériels et véhicules de la collection, au moins une bonne partie, seront donc visibles pour le grand public dans un local digne de ce nom. Une fois l’ensemble de la collection installée, un soin particulier sera accordé à la scénographie. Car l’idée est bien d’en faire un vecteur de développement touristique et un lieu grand public, « pas un musée de sapeurs-pompiers pour sapeurs-pompiers ». Signalons que l’UDSP relance un appel aux dons ainsi qu’aux bénévoles intéressés pour participer au chantier.

Source :  du 23/08/2013