BlogIntervention

Sauvetage d’un poney

L’est républicain du 13/5/13:

DELLE: UN PONEY SAUVÉ APRÈS UNE CHUTE DANS UN BASSIN

Caramel peut rejoindre son box. Après avoir fait une chute dans un bassin piscicole à Delle, son sauvetage épique a réuni des pompiers, un vétérinaire, des plongeurs…

Il est 16 h 20, hier après-midi à Delle, dans le Territoire de Belfort. Voilà déjà au moins deux heures que Caramel, un poney âgé de 20 ans, est prisonnier d’une gangue de boue. Pour une raison inconnue, l’animal a glissé dans un bassin, vide d’eau, qui jouxte son enclos, sur la Pisciculture du Moulin, rue de la Libération. Les propriétaires des lieux, à qui appartient l’équidé, sont absents. C’est un locataire des logements qui se trouvent sur la propriété qui a donné l’alerte, vers 14 h 20.

D’importants moyens ont été mis en œuvre pour secourir l’animal. Arrivés les premiers sur place, trois pompiers de Delle ont été rejoints par trois plongeurs de Belfort, spécialistes de ce type d’intervention. Sont également présents deux gendarmes de la brigade de Delle, deux garde champêtre et la vétérinaire de garde. Sans compter les locataires venus assister au sauvetage.

« Des planches ont été mises en place pour stabiliser l’animal et pour qu’il puisse poser sa tête », explique l’officier de garde, le lieutenant Denis Galli, du centre de secours de Beaucourt. « On le rince pour qu’il n’ait pas de la terre dans les naseaux. » Caramel a l’air exténué.

Les pompiers ont creusé de chaque côté des flancs de l’animal, pour pouvoir lui passer deux sangles sous le ventre. Appelé sur place, André Helle, adjoint au maire, a proposé l’aide de la commune et fait appel à Stéphane Heck, responsable des ateliers municipaux : pour soulever l’animal, c’est le chariot de la commune qui va être utilisé ! « J’espère que ça ira », glisse l’adjoint. « Sinon, il faudra appeler un garage… »

Vers 16 h 30, Stéphane Heck commence à tirer tout doucement le poney. Il ne faudra que quelques minutes pour dégager l’animal, qui ne se débat pas. Déposé dans l’herbe, il est d’abord nettoyé au jet d’eau puis recouvert de serviettes par ses propriétaires, qui viennent juste de rentrer. La vétérinaire décide de faire une piqûre d’anti-inflammatoires à Caramel et de le mettre sous perfusion : « Il est extrêmement fatigué et en hypothermie. Je vais le laisser récupérer et j’évaluerai ensuite s’il y a des séquelles. Musculairement parlant, il a souffert », explique-t-elle.

Espérons que l’animal ne gardera de cette aventure qu’un mauvais souvenir.

Emilie Brotel (L’est)

NB: Caramel est malheureusement décédée dans la nuit de dimanche à 1h30.