BlogCérémonies, représentationsSDIS

Sainte-Barbe à Belfort-Sud

Article du Pays de Franche Comté du 11 décembre 2011

 

Territoire 8800 interventions des sapeurs-pompiers en un an

En un an, les pompiers du Territoire de Belfort sont intervenus à 8820 reprises. Vendredi soir, ils ont dressé le bilan de leurs activités.

L’activité des sapeurs-pompiers du Territoire de Belfort était soutenue en 2011 : « Depuis l’année dernière, nous avons procédé à 8820 opérations de secours. Cela représente 32 000 heures sur le terrain pour protéger les personnes ou leurs biens ainsi que l’environnement », a résumé le lieutenant-colonel Helleu, directeur départemental du service d’incendie et de secours (Sdis) du Territoire de Belfort, vendredi soir.

« On constate une stabilisation par rapport à l’an passé, a-t-il poursuivi. Après deux années de forte progression du secours à personne, l’activité s’est calmée mais reste tout de même soutenue. »

Ce bilan a été présenté à l’occasion de la Sainte-Barbe, le rendez-vous annuel de tous les sapeurs-pompiers du Territoire de Belfort, qui s’est tenu au centre de secours de Belfort-sud à Danjoutin.

Le lieutenant-colonel Helleu a également souligné l’investissement des pompiers lors des grands événements qui ont rythmé la vie des Terrifortains : le Grand soir, le Festival international de musique universitaire (Fimu), l’inauguration du Lion de Belfort. Sans oublier les Eurockéennes où, cette année, 218 actions de secours ont été réalisées sur place par les 144 sapeurs-pompiers mobilisés.

Bonne perspective

« 2011 a été l’année des grands projets, a indiqué le directeur du Sdis. Après deux ans de préparation, le passage au nouveau réseau de communication Antares s’est concrétisé il y a quelques semaines. L’année a été marquée aussi par la modernisation informatique ou encore l’ouverture du plateau technique de formation à Belfort-sud. » Le lieutenant-colonel Helleu a mis l’accent sur l’importance de la formation, qui passe aussi par des exercices d’envergure tels que celui organisé dans le département il y a quelques semaine, sur la ligne à grande vitesse et à la gare TGV de Belfort-Montbéliard.

Il a conclu en saluant le travail du groupement des services techniques qui s’est notamment concrétisé, cette année, par l’achat de deux véhicules légers de commandement et d’un véhicule poste de commandement mobile équipé d’Antares ou encore de dix caméras thermiques.

De son côté, Yves Ackermann, président du conseil général et du conseil d’administration du Sdis, a estimé que 2012 serait «une année de bonne perspective pour le Sdis» avec la concrétisation de plusieurs projets comme l’école départementale de sapeurs-pompiers ou encore l’accentuation du recrutement des sapeurs-pompiers volontaires par le biais d’une cellule de développement du volontariat.

Benoît Brocart, préfet du Territoire n’a pu que saluer «le travail et l’engagement hors du commun des 517 sapeurs-pompiers du département» et a assuré du soutien de l’État envers les pompiers en 2012 malgré un contexte budgétaire difficile.

Le service départemental d’incendie et de secours (Sdis) du Territoire de Belfort compte 517 sapeurs-pompiers (121 professionnels et 396 volontaires), cinq médecins, sept infirmiers, un pharmacien, un expert-psycologue et un expert-kinésithérapeute, ainsi que 28 personnels administratifs et techniques.

Le Territoire est couvert par dix centres de secours.

130 jeunes sapeurs-pompiers sont en formation.

Sur les 8820 sorties annuelles (soit 24 par jour environ), les secours à victime arrivent en tête (5610 interventions soit 64 % des départs), suivis des opérations diverses – inondations, nids de guêpes, etc. – (1530 interventions), des incendies (900 interventions), des accidents sur la voie publique (540 départs) et des interventions pour risque technologique (240).

Le Sdis 90 dispose d’un budget de 15 006 750 € qui provient principalement de la contribution directe du conseil général, de la Communauté de l’agglomération belfortaine (Cab) et des communautés de communes.

Le pays :le 11/12/2011 à 05:00 par Pierre-Olivier Kleitz