Nous rejoindre

Si vous souhaitez agir en faveur du secours d’urgence (assistance aux personnes, lutte contre l’incendie, opérations diverses où relatives aux animaux, etc), vous pouvez devenir sapeur-pompier volontaire. 

Par opposition aux pompiers professionnels, les sapeurs-pompiers volontaires ne sont pas rémunérés, mais seulement indemnisés. 

Ils sont ainsi souvent appelés « pompiers bénévoles », le vrai terme est « pompiers volontaires ».

Vous devez remplir les conditions cumulatives suivantes.

Âge

Vous devez être âgé d’au moins 16 ans et d’au plus 60 ans.

Si vous avez moins de 18 ans, vous devez recueillir l’accord écrit de vos parents ou de votre tuteur.

Vous devez signer votre premier engagement avant l’âge de 56 ans.

Aptitude physique

Vous devez avoir une condition physique compatible avec une activité opérationnelle qui sera vérifiée à l’occasion d’une visite médicale de recrutement.

Situation au regard du service national

Vous devez être en position régulière au regard des obligations de service national.

Situation au regard de la citoyenneté

Vous devez jouir de vos droits civiques et ne pas avoir fait l’objet d’une condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions.

À noter : il n’est pas nécessaire d’être de nationalité française pour devenir sapeur-pompier volontaire.

Engagement

Les dossiers de candidature sont étudiés par un conseil de centre composé de représentant du centre de secours et présidé par le chef de centre.

La première étape consiste à contacter le chef de centre pour obtenir un rendez-vous.

La sélection parmi les candidats est effectuée par le conseil de centre, suivant des modalités et des critères fixés par le SDIS.

Durée

Le sapeur-pompier volontaire s’engage pour une période de 5 ans, renouvelable tacitement, sous réserve que les conditions d’âge et d’aptitude physique demeurent remplies.

Vous pouvez suspendre votre engagement pour raisons personnelles, pendant une ou plusieurs périodes, dans la limite d’un cumul de 9 ans.

Le 1er engagement comporte une période probatoire comprise entre 1 et 3 ans, sauf pour les titulaires du brevet national de jeunes sapeurs-pompiers, qui en sont dispensés.

À savoir : l’engagement s’impose à votre employeur ; sauf nécessité absolue de service, celui-ci doit autoriser toute absence justifiée par une mission (cette absence n’est pas rémunérée par l’employeur).

La formation initiale s’étend sur environ une année. Celle-ci est aménagée pour que vous soyez opérationnel le plus rapidement possible. Ainsi, vous suivrez en premier lieu les formations vous permettant de pouvoir assurer des missions de secours aux victimes avant d’être opérationnel sur les incendie.

Ensuite, vous vous formez de façon permanente pour maintenir vos compétences et développer vos spécialités (une séance de 4H tous les trois semaines, principalement le samedi après-midi).

La formation vous permet d’avoir le même niveau qu’un sapeur-pompier professionnel.

La formation continue permet aussi de s’inscrire dans des logiques de carrière et d’avancement dans des grades de commandement.

La carrière des sapeurs-pompiers volontaires se déroule à l’intérieur d’une hiérarchie comprenant :

  • les sapeurs,
  • les caporaux,
  • les sous-officiers (sergents et adjudants),
  • les officiers (lieutenants, capitaines, commandants, lieutenants-colonels et colonels).

L’avancement dans les grades est soumis à des conditions d’ancienneté et de formation.

Activités

Les sapeurs-pompiers volontaires ont vocation à participer à l’ensemble des missions de sécurité civile ; ils concourent notamment aux actions de prévention, de formation et aux opérations de secours pour la sauvegarde des personnes, des biens et de l’environnement.

Indemnisation et avantages

Par opposition aux pompiers professionnels, les sapeurs-pompiers volontaires ne sont pas rémunérés, mais seulement indemnisés.

Ils sont ainsi souvent appelés « pompiers bénévoles », bien qu’ils tirent des revenus de leur engagement.

Indemnité horaire (arrêté du 28 septembre 2018)

Indemnité horaire selon le grade
GradeMontant
Sapeur7,74 €
Caporal8,30 €
Sous-officier9,38 €
Officier11,63 €

Prestation de fidélité et de reconnaissance (arrêté du 28 septembre 2018)

En tant que sapeur-pompier volontaire, vous bénéficiez d’une forme de retraite non professionnelle lorsque vous cessez votre activité :

    • en ayant atteint l’âge de 55 ans, et après avoir effectué au moins 20 ans de service.
    • Appelée prestation de fidélité et de reconnaissance, son montant varie suivant le nombre d’années de service et le montant des cotisations facultatives éventuellement versées en tant que sapeur-pompier bénévole :

      Prestation de fidélité selon le nombre d’années de service
      Durée de serviceMontant annuel minimum
      Au moins 20 années de service476.76 €
      Au moins 25 années de service953.51 €
      Au moins 30 années de service1 430.27 €
      Au moins 35 années de service1 907.01 

      Allocation de réversion

      En cas de décès d’un sapeur-pompier volontaire en mission, son conjoint perçoit, sa vie durant, une rente mensuelle qui correspond :

      • à 100 % (en cas de citation à l’ordre de la Nation)
      • ou à 50 % (sans citation à l’ordre de la Nation)

      du salaire d’un sapeur pompier professionnel ayant un grade et une ancienneté identique.

      À savoir : l’allocation de réversion et la prestation de fidélité et de reconnaissance ne sont ni imposables, ni soumises aux prélèvements sociaux. Elles sont insaisissables et cumulables avec tout revenu ou prestation sociale.

Contacter le centre de secours de BEAUCOURT via le formulaire ci-dessous

Références de l’article
Site : service-public.fr et Cne Denis GALLI